InfoLettre

n° 25 - Septembre 2018

Calendrier des prochains Circuits-Courts  

---

Pour la plupart d'entre vous, les vacances sont terminées.

C’est le moment des récits !

Alors suivez-nous..

Chaque année, producteurs et adhérents de l’Association Circuits-Courts se réunissent le premier week-end de juillet. Cette année, la Famille Circuits-Courts s'est déplacée dans le Bordelais. Une grande région viticole mondialement connue, et plus précisément à Belvès de Castillon.

Ce fut un moment d’échange, de convivialité, de compréhension des difficultés et des savoir-faire de chaque producteur pour élaborer des produits naturels et savoureux. Cette année encore le climat engendre de nombreuses difficultés pour la majorité de nos producteurs. Les prévisions de récoltes sont très difficiles à estimer. Malgré ces aléas la passion du métier l'emporte chez tous.

C'est Paul et Florence CARDOSO qui nous ont  accueillis, une occasion de vous parler de leur passion et de leur savoir-faire.

La propriété familiale, leur vignoble de 13 ha, se situe à Belvès de Castillon, sur le territoire du Grand Saint-Emilionnais qui bénéficie d’un excellent terroir propice à l’élaboration de vins de grandes qualités.
Convaincu des bienfaits de l’agriculture durable, Paul a adopté depuis bien longtemps un mode d’agriculture dans le respect de l’environnement et de la transmission du savoir.
Les trois cépages Merlot 70%, Cabernet Franc 20%, Cabernet Sauvignon 10% qui composent son vignoble sont assemblés en fonction du millésime et de leurs richesses.

Terre + climat + cépage = Le " terroir ".

Cet ensemble, terre-climat-cépage, constitue le “terroir” et lui permet d’élaborer des vins caractéristiques de son appellation. Les vendanges sont faites à maturité. Dans son tout nouveau chai, respectueux des dernières normes environnementales, il accompagne la transformation des raisins en vin par une méthode de vinification traditionnelle respectueuse des phénomènes naturels.

Ses vins se consomment de préférence entre 5 et 10 ans. Le vin est  fruité quand il est jeune, il s’assouplit en vieillissant laissant apparaître sa rondeur et sa longueur en bouche. La préoccupation principale de Paul est la recherche permanente de la qualité.

Comment Paul est passé de la comptabilité à la vigne…

Ses parents ouvriers viticoles au célèbre château Angélus à Saint-Emilion ont travaillé très durs. En grandissant leurs six enfants ont œuvré également dans les vignes afin de soulager leurs parents. Fort de cette expérience Paul s’était choisi un autre destin. Bac Pro de comptabilité en poche, il fût appelé au service militaire. Dix mois dans la Gendarmerie dont quatre comme volontaire. Vint le temps de l’amour pour Florence. Son père exploitait 10 ha de vignes mais souhaitait prendre sa retraite. Vous devinez la suite. Paul s’est marié avec la fille et la vigne.

Devenu vigneron il observe, écoute, bichonne la nature afin de récolter ses fruits qu’il accompagne avec douceur, bienveillance dans leur transformation naturelle en un liquide coloré, olfactif et savoureux qui coulera dans votre verre pour votre plus grand plaisir.

L’aléa du métier, " Dame nature "

Le vendredi 2 août 2013 à 21h10 est gravé à jamais dans la mémoire de Paul. Un orage imprévu avait détruit 95% de sa récolte en quelques minutes, et endommagé pour plusieurs années une partie des pieds de vigne. Son labeur anéanti, Paul a failli jeter l’éponge. Soutenu par sa femme, ses amis, et ses fidèles clients Paul a remonté la pente. La combativité de Florence, la passion et la ténacité de Paul ont vaincu.

Leur vigne continuera à produire pour longtemps un vin qui enchantera les palets les plus exigeants.

Dernière question à Paul, pourquoi les bouteilles de vin ont une contenance de 75 cl ?

La contenance de la bouteille de vin a été standardisée au 19ème siècle. Il s’agit d’une organisation pratique et historique.

A cette époque, les principaux clients des viticoles Français étaient les Anglais. Leur unité de mesure appelée « gallon impérial » valait précisément 4,54609 litres. Pour éviter un casse-tête dans la conversion, ils transportaient le bordeaux dans des barriques de 225 litres soit environ 50 gallons. Et 225 litres correspondent à 300 bouteilles de 75 cl. On avait donc : 1 barrique, 50 gallons, 300 bouteilles. Ainsi, un gallon valait 6 bouteilles.

Aujourd’hui encore, les caisses de vin sont la plupart du temps vendues par 6 ou 12 bouteilles.

Si vous passez dans le Libournais faite un détour par Belvès de Castillon.

Paul vous fera déguster avec plaisir ses vins rouges : " Tradition " fruité, " Fûts de Chêne " et " Lyrique " plus  boisé, et son rosé " Clairet ".

Pour le prévenir de votre arrivée : Cliquez ICI

Ou bien venez le rencontrer ainsi que les vingt-six autres producteurs qui vous proposeront leurs produits élaborés avec passion, lors des prochains Circuits-Courts qui se dérouleront à :

- Roissy-en-Brie : Samedi 03 et dimanche 04 novembre 2018

- Collégien : Dimanche 2 décembre 2018

- Noisiel : Samedi 08 et dimanche 09 décembre 2018

---

Pour en savoir plus sur les vins du Bordelais...Un peu d'histoire.

La viticulture est apportée par les Grecs Phocéens entre VII et VI siècle avant J.C.

Les Romains étendent la culture et la consommation de vin à l’ensemble de la Gaule. Au Moyen Age, grâce aux efforts des différents ordres monastiques le paysage viticole subit de profondes modifications. Les vignobles s’implantèrent peu à peu aux cours des siècles qui suivirent.

Napoléon III établit la classification officielle des vins de Bordeaux en 1855. La loi d’août 1905 définit le système d’appellation AOC Appellation d’Origine Contrôlée. Cette dernière fut précisée en 1936.

Cette même année le Baron Pierre Le Roy de Boiseaumarié et le sénateur de Gironde créèrent 2 organismes :

- l’INAO :  Institut National des Appellations d’Origine

- l’OIV : Organisation Internationale de la Vigne et du Vin.

La France compte le plus grand nombre d’appellations et de dénominations. Concernant les vins commercialisés l’INAO en recense 3022 regroupés en 1371 dénominations, chacune appartenant à l’une des 293 AOC.

L’une des régions du vignoble de Bordeaux se nomme le Libournais.

Ce vaste vignoble est délimité à l’est et au nord par les limites du département de la Gironde, au sud par le fleuve la Dordogne et à l’ouest par la rivière Isle.

Dès la fondation de la ville de Libourne en 1270, son port, moins important que celui de Bordeaux, fût toutefois un lieu très actif de chargement des vins du secteur.

Treize appellations ou dénominations composent le Libournais viticole.

Cet ensemble homogène  produit essentiellement des vins rouges et regroupe un grand nombre de crus classés prestigieux et des châteaux et domaines plus abordables pour le consommateur dont le Castillon-Côtes de Bordeaux.

Les principaux cépages sont le Merlot majoritaire dans les assemblages, le Cabernet Franc et en moindre mesure le Malbec et le Cabernet Sauvignon.

---

Le vendredi 25 mai 2018 le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est entré en vigueur. Son but principal est de mieux protéger vos données et de vous donner plus de contrôle sur celles-ci. L'association Circuits-Courts a toujours été et sera respectueuse de vos données personnelles.

Nous les utilisons de façon responsable et transparente dans le strict respect de la réglementation.

Vos coordonnées, adresse postale, numéro de téléphone et adresse e-mail le cas échéant ont été collectés lors des rencontres Circuits-Courts lorsque vous remplissez le bulletin de loterie.

Elles sont utilisées pour la gestion de l'association et sont destinées exclusivement à cet objet. Vos coordonnées ne font l’objet d’aucune session à des tiers.

Vos coordonnées postales nous permettent de vous envoyer le catalogue vous informant de la date, du lieu des rencontres et des produits proposés par les producteurs.

Suite au tirage au sort de la loterie effectuée lors des rencontres Circuits-Courts, cela nous permet d’informer les gagnants par courrier ou téléphone si votre adresse postale a changé.

Votre adresse e-mail est utilisée pour vous envoyer des InfoLettres. Elles vous permettent de mieux connaître les producteurs, l’association et d'avoir la primeur des dates des rencontres entre producteurs et consommateurs que nous organisons.

Pour supprimer ou rectifier vos coordonnées postales ou électroniques vous avez la possibilité de nous le demander par e-mail : circuits.courts@hotmail.fr, également par courrier ou par téléphone en utilisant les coordonnées d’un des membres du bureau de l’association figurant au dos du catalogue Circuits-Courts.

Vous pouvez vous désabonner des InfoLettres en cliquant sur le lien en bas de page.

Vous avez également la possibilité de laisser un message sur notre site à la rubrique : Contact 

---

Conformément à la Loi Informatique et Libertés et à la Loi sur la Confiance dans l' Economie Numérique, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de modification et de suppression concernant les données qui vous concernent. Si vous souhaitez vous désinscrire cliquer sur "se désabonner" en bas de page.