InfoLettre

n°2 - Février 2015

Découvrez notre deuxième lettre d’information de l’association Circuits-Courts.

N'hésitez pas à nous faire part de vos réactions sur notre site internet www.circuits-courts.com rubrique « Contact ».

---

L'envol

Paul et Florence CARDOSO, producteurs de Bordeaux, sont présents aux Rencontres Circuits Courts depuis 25 ans. Ils exploitent une  petite propriété familiale de 13 hectares, avec un vignoble qui se situe dans l'AOC CASTILLON - Côtes de Bordeaux à l'Est de Saint-Emilion.

En 2013, l'ensemble du vignoble de Castillon subit la grêle avec près de 90 % de la production anéantie.  Malgré ce marasme, il faut se relever, avec la création d'une association de producteurs sinistrés et avec l'élan de solidarité d'encouragements reçus.

Alors l'idée d'un nouvel «  ENVOL » a surgi… ramasser ces raisins grêlés, les presser pour en récupérer le jus qui avait une acidité correcte pour en faire un rosé apte à élaborer une méthode traditionnelle. Il a fallu 9 mois pour que ce vin effervescent soit commercialisé, sous le nom de « L’ENVOL » rosé demi-sec. 

L'ENVOL a été présenté aux Circuits Courts de Roissy et de Noisiel à l'automne 2014, avec un accueil très apprécié des consommateurs, pour sa douceur et sa fraîcheur, qui se déguste à l’apéritif ou avec un dessert.

VENEZ LE DÉCOUVRIR LE 7 JUIN PROCHAIN.

Paul et Florence CARDOSO - Château du Haut BEYNAT 33350 Belvès de Castillon

Tél : 05 57 47 92 76 - Fax : 09 57 75 16 09 - e-mail : paul.cardoso@free.fr

http://www.chateau-haut-beynat.com/

---

Une viande qui a du goût

Jean Pierre Mignot, éleveur de porc et charcutier, est bien connu des clients de Circuits-Courts. Depuis 8 années sa réputation n’est plus à démontrer. Il produit aussi avec son frère, des génisses dans le cadre d’un Groupement Agricole d’Exploitation en Commun, GAEC.

Nous lui avons demandé, suite à de nombreuses suggestions de consommateurs, de proposer de la viande de de bœuf lors des rencontres Circuits-Courts.

C’est ce qu’il a fait lors des deux Circuits-Courts de novembre et de décembre 2014. Un vrai succès, il a vendu deux demi-bêtes, soit 380 kg de viande au détail et en caissettes. Pour mieux informer les consommateurs de Circuits-Courts, nous lui avons posé quelques questions sur les conditions d’élevage.

Très gentiment il a répondu à nos questions :

 D’où viennent les bêtes que vous élevez ?

Nos génisses sont élevées dans le Morvan, en plein cœur de l’Auxois, elles vivent 95% de leur temps dans 100 hectares de prés, 1/3 de la surface de l’exploitation. Les deux tiers restants sont utilisés pour la culture des céréales, des pois et du colza. Les génisses ne sont rentrées à l’intérieur que pour le vêlage, les naissances.

Nous possédons 50 vaches de race Blonde d’Aquitaine et Charolaise et 3 taureaux pour la reproduction.

Ce que mangent les bêtes et leurs conditions d’abatage sont très importantes, qu’en est-il ?

Ce que nos bêtes mangent est fondamentale, en complément de l’herbe des prés, nous leurs donnons des céréales cultivées par nous même, sur nos terres : Blé, orge, tourteaux de colza et luzerne. L’Hiver du foin complète l’alimentation. Chez nous pas d’ensilage de maïs, d’herbe, n’y de matières azoté sous forme chimique.

 L’âge de l’abatage est également très important, une bête a besoin «d’être finie», pour être goûteuse et tendre. Nous abattons nos bêtes entre 24 et 30 mois, très souvent plus près de 30 mois. Elles sont alors menées à l’abattoir de Beaune, dans des conditions rapides de transport pour leur éviter tout stress, qui influence la qualité de la viande.

Une fois abattue, elles passent 18 jours en frigo, le temps nécessaire pour que les nerfs et les muscles se détendent. Ce temps de repos est essentiel pour la qualité de la viande. Puis retour en camion frigo à l’exploitation, où elles sont découpées et conditionnées pour la vente.

Tous les ans notre élevage est inspecté par les Services Vétérinaires. Nous utilisons très peu d’antibiotique, nous préférons les huiles essentielles pour la prévention.

GAEC de la Chenevière - La Chassagne 21340 Aubigny la Ronce

 Tél / Fax : 03 80 21 88 29 - Email : jean-pierre.mignot@orange.fr

Tout au long de cette interview avec Jean Pierre, nous nous sommes rendu compte qu’il était difficile de s’y retrouver dans les termes utilisés, aussi nous vous proposons ci-dessous un petit aide mémoire pour vous y retrouver.

La viande de bœuf est étymologiquement et théoriquement produite à partir de bœuf, mâle châtré dénommé Bos taurus, nom scientifique donné à l’ensemble des bovins domestiques.

Mais cette expression désigne en réalité de plus en plus toutes les viandes issue d'animaux de différents âges et aux deux sexes de cette espèce : vache, taureau, taurillon, génisse ou bœuf, à l'exception du veau, pour lequel on parle habituellement de viande de veau.

Ecoutons notre petit veau :

Avant d’apparaître, je reste 9 mois et 10 jours dans le ventre de ma mère la vache.

Lors du vêlage, mise au monde, je pèse 40 à 50 kg et je mesure 70 à 85 cm, mise bas de décembre à avril. Très jeune je suis un veau  jusqu’au sevrage ou une vêle si je suis une femelle, moins de 12 mois. Durant cette période de 6 mois, je tête exclusivement le lait de ma mère.

Ma mère continue de me donner son bon lait mais je commence à l’accompagner au pâturage, je deviens un broutard ou broutarde, 6 à 18 mois environ. Puis, j’abandonne progressivement le lait pour déguster la bonne herbe de la prairie.

Je grandis, je broute les différents pâturages mis à ma disposition avec éventuellement si nécessaire un complément alimentaire : blé, orge, tourteau de colza cultivé sur l’exploitation. Si je suis un mâle deux destinées s’offrent à moi.

- Non castré je deviens un taurillon, entre 12 et 24 mois, puis un taureau affecté principalement à la reproduction.

- Châtré ou castré on m’appelle bouvillon puis bœuf, 24 à 30 mois.

Si je suis une femelle jusqu’au moment où je vêle on me donne le nom de génisse ou vachette, 30 mois.

Une fois" mère",  je suis une vache respectable qui pèse entre 500 et 900kg en fonction de la race. Mais je reste plus petite que mon mari le taureau.

La viande bovine, y compris celle du veau broutard qui est rosée, est qualifiée de viande rouge, à l'exception du veau de lait qui est une viande anormalement blanche, anémiée, puisque le veau est élevé sans fourrage, au lait et à l'abri du soleil.

---

Notre prochain Circuits-Courts se tiendra le :

Dimanche 7 juin 2015, à Roissy en Brie

Maison du Temps Libre

Avenue Panas 77680 Roissy en Brie

Retenez cette date

---

Partagez l'adresse de notre site www.circuits-courts.com par Email, mais aussi sur votre page Facebook si vous en possédez une.

Nous avons également ouvert sur Facebook une page dédiée à Circuits-Courts. https://www.facebook.com/pages/Circuits-courts/609057895828854

 

Conformément à la Loi Informatique et Libertés et à la Loi sur la Confiance dans l’économie Numérique, LCEN, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de modification et de suppression concernant les données qui vous concernent. Si vous souhaitez vous désinscrire cliquer sur : Se désabonner, en bas de page. Si vous souhaitez modifier votre adresse émail cliquer sur : Modifier votre souscription, également en bas de page.